Mali : sept soldats tués dans les combats avec les djihadistes près du Niger

Sept soldats maliens ont été tués lundi lors de combats avec des djihadistes près du Niger, dans une zone frontalière sous tension, a indiqué l’armée malienne sur Twitter.

«Dans le cadre d’une opération bilatérale pour traquer les terroristes à la frontière Mali/Niger, une patrouille FAMa (forces maliennes) a été accrochée ce 18 novembre 2019 à Tabankort», a écrit l’armée malienne sur les réseaux sociaux.

«Les FAMa déplorent 7 morts et 15 blessés ainsi que des dégâts matériels», a-t-elle ajouté. Les blessés ont été évacués vers le Niger.

«Avec le soutien de la force (française antidjihadiste) Barkhane, les FAMa et les Nigériens ont repris l’initiative sur le terrain à Tabankort», a assuré l’armée.

Les confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso sont le théâtre de rudes affrontements entre armées nationales soutenues par les forces étrangères d’une part et djihadistes d’autre part. L’accrochage de lundi survient après deux attaques jihadistes qui ont coûté la vie à une centaine de soldats maliens en un mois.

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS POPULAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

2 + 1 =