Nigeria : au moins six morts dans une attaque d’hommes à dos de chameaux au nord-est du pays

Des hommes armés à dos de chameaux et de chevaux, ont tué six personnes dans un village du nord-est du Nigeria, confronté à une sanglante insurrection djihadiste, a annoncé la police, attribuant cette attaque à des criminels.

Des «bandits armés» ont attaqué en fin de semaine dernière le village d’Aljannaru, dans l’Etat d’Adamawa, provoquant des affrontements meurtriers avec une milice d’autodéfense, a déclaré dimanche le porte-parole de la police, Suleiman Nguroje. Les assaillants «ont affrontés des chasseurs, ce qui a entraîné la mort de six personnes», a affirmé Suleiman Nguroje.

Les attaques criminelle et les vols de bétail se multiplient depuis quelques années dans le nord du Nigeria, notamment dans les zones rurales reculées.

Les villages de la région ont également été régulièrement visés par les jihadistes de Boko Haram, ce qui a entrainé la création de milices de chasseurs pour protéger les habitants souvent livrés à eux-mêmes.

Lors d’un autre incident dans l’Etat voisin de Borno, trois soldats nigérians ont été tués dimanche par des combattants de Boko Haram qui ont tiré sur leur véhicule blindé, ont indiqué des sources militaires à l’AFP. L’attaque du convoi a eu lieu à un poste militaire près de la ville de Gwoza, proche de la frontière avec le Cameroun.

«Nous avons perdu trois soldats dans l’attaque», a déclaré un officier de l’armée s’exprimant sous couvert d’anonymat, précisant que d’autres soldats ont été blessés et qu’un véhicule de l’armée a été détruit.

Le conflit avec Boko Haram, qui dure depuis 10 ans, s’est étendu au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins. Il a fait 35.000 morts et environ deux millions de déplacés au Nigeria.

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS POPULAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

+ 88 = 94