Turquie : 15 mois de prison pour avoir révélé un lien entre pollution et cancer

Un scientifique turc a été condamné jeudi à 15 mois de prison pour avoir révélé les risques de cancer causés par de la pollution toxique dans l’ouest de la Turquie, selon une journaliste de l’AFP sur place.

Le tribunal d’Istanbul a condamné Bülent Sik pour «divulgation d’informations confidentielles», un verdict qualifié de «parodie de justice» par Amnesty International.

Le Dr Sik a révélé l’année dernière les résultats d’une étude menée entre 2011 et 2015 avec d’autres scientifiques pour le compte du ministère de la Santé, établissant un lien entre la toxicité des sols, de l’eau et de la nourriture et les taux de cancer élevés dans plusieurs provinces de l’ouest du pays.

Il a ainsi rédigé plusieurs articles pour le quotidien Cumhuriyet après s’être rendu compte que le gouvernement ne prenait pas de mesures.

L’étude «révélait clairement à quel point les ressources en eau étaient contaminées par des substances toxiques», a déclaré le Dr Sik à la presse après le verdict, selon lequel il reste libre le temps de son appel.

«La décision du tribunal montre que les résultats d’une étude qui concerne directement la santé publique peuvent être dissimulés. Ceci est inacceptable», a-t-il ajouté.

Les groupes de défense des droits de l’homme et de l’environnement accusent le gouvernement de ne pas appliquer les réglementations environnementales malgré un essor de l’industrie dans plusieurs régions du pays.

La zone industrielle de Dilovasi, située à environ 80 kilomètres d’Istanbul et abritant de nombreuses usines de produits chimiques et de métallurgie, a été particulièrement citée dans le rapport pour avoir des taux de cancer bien supérieurs à la moyenne internationale.

«Au lieu de poursuivre les lanceurs d’alerte par le biais des tribunaux, les autorités turques devraient enquêter sur cet important problème de santé publique», a déclaré à l’AFP Andrew Gardner, chercheur à Amnesty International en Turquie.

ACTUALITÉS RÉCENTES

ACTUALITÉS À LA UNE

ACTUALITÉS POPULAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

5 + 2 =